reine des prés fraichereine des présLa reine des prés*, une belle rencontre faite lors d'une randonnée alpine de début juillet. Une grande vivace sauvage, dotée de fleurs blanches au doux parfum vanillé - miellé, envoûtant. Petite enquête faite, cette fleur odorante peut aussi s'utiliser en tisanes et en cuisine. Voilà qui a bien entendu piqué ma curiosité. On la trouve au rayon tisanes de nombreux magasins bio.
Après un premier test en infusion - agréable, très parfumée au parfum rond, miellé (un peu comme le tilleul mais en bien plus puissant) - je me suis lancée dans ce sorbet maison bien parfumé. Les 2 arômes se marient bien dans ce sorbet original mais très doux.

77673204_p
Voici la recette (pour une sorbetière d'1,5l) :
1 grosse pincée de fleurs entières de reine des prés séchées
1 kg de pêches bien mûres
180g de cassonade
1 cc rase de gomme guar (fécule extraite d'un haricot, améliore la texture des sorbets)
1 verre d'eau (environ 20cl)

Dans une petite casserole, dissoudre le sucre et la gomme guar avec un verre d'eau (attention aux grumeaux, commencer avec peu d'eau).
Porter à frémissement ce sirop épais. Éteindre le feu, rajouter la reine des prés, couvrir et laisser ainsi tiédir et infuser.
Peler et dénoyauter les pêches. Les couper en gros morceaux.
Les-mixer longuement au blender avec le jus de citron et le sirop refroidi. Des micro bulles d'air sont incorporées par le mixage et blanchissent la préparation; elles éviteront au sorbet de devenir dur comme un glaçon lors de son séjour au congélateur.
Mettre à refroidir au réfrigérateur au moins 4 heures, dans un récipient hermétique (ex. des bocaux). Le mélange doit être bien froid.
Passer à la sorbetière. Consommer de suite ou bien conserver au congélateur (sortir dans ce cas quelques minutes avant de servir)

*Spiraea ulmaria, Filipendula Ulmaria,Spirée ulmair, belle des prés, fleur aux abeilles.
Grâce à des vertus contre la douleur et la fièvre, c'est une plante connue depuis la Grèce antique, très répandue en Europe, présente dans tous les milieux suffisamment humides. Elle serait à l'origine de la découverte de l'aspirine qu'elle contient, comme le saule, à l'état naturel.