Vraiment savoureuses... Des tartelettes riches en fruits, très parfumées et bien moelleuses grâce à la compotée de coing.

tartelettes pomme coing
Pour 5 tartelettes individuelles :
1 pâte feuilletée pur beurre (du boulanger ou achetée chez Picard ou Thiriet)
1 très gros coing (ou 2 petits)
2 petites pommes Rainettes grises (Canada)
1/2 citron
Sucre en poudre (ou cassonade)
Facultatif : 1cuillère à soupe de Calvados
Beurre

Couper le coing en 4, le peler et en enlever le trognon dur. Pour ne pas qu'ils brunissent, réserver les quartiers pelés dans de l'eau citronnée.
Mettre le coing dans une casserole, avec 1 cuillère à soupe de sucre (ou de miel), recouvrir d'eau et laisser cuire jusqu'à ce que la chair soit tendre. Égoutter soigneusement et écraser à la fourchette.
Sucrer (environ 2 cuillères à soupe rases de sucre). Ajouter éventuellement le Calvados. Assécher cette compote quelques minutes, dans une casserole à feu vif.
Ajouter quelques gouttes de jus de citron pour en relever la saveur. Goûter, ajuster le rapport sucre-citron. C'est important d'avoir une compote riche en goût, bien sucrée et qui rappelle un peu l'équilibre sucré-acidulé d'une crêpe au citron.
Laisser refroidir.

Beurrer puis sucrer les moules à tartelette. Y foncer la pâte à tarte.
Répartir la compote de coing sur les tartelettes.
Couper les pommes en 4. Peler et épépiner ces quartiers.
Couper de fines lamelles de pomme et les répartir en rosaces sur les tartelettes.
Sucrer et ajouter éventuellement 2-3 noisettes de beurre. A ce stade, j'ai ce jour là décoré mes tartelettes de canneberges fraîches, mais c'est facultatif...
Enfourner à 180°C pour environ 30 minutes (les pommes doivent être joliment dorées).
Servir tiède avec une boule de glace vanille, du fromage blanc ou des petits-suisses au sucre.